Et si t’exposais ?

Galerie d’exposition nomade et itinérante, Super Galerie est un «outil nomade pour l’émergence des arts plastiques». En réflexion depuis 2016 et inspiré de la Galerie Tinbox à Bordeaux et de la Borne dans la Région Centre, des galeries ambulantes qui permettent la délocalisation de l’art contemporain hors des lieux habituels. Super Galerie a été inauguré en septembre 2018 sur le campus Tertre. C’est l’occasion pour nous de mieux comprendre l’ambition de cette galerie pas comme les autres en rencontrant Cindy Belaud, responsable du projet dans le service culturel du CROUS de Nantes, et le collectif ScénoT à l’origine de la conception et la réalisation de cette galerie d’art mobile.

Super Galerie, un «objet ovni, une grosse boite transparente montée sur roue»

De part son physique, «un plateau remorque sur lequel a été construit une structure en métal, entouré de plexiglas» comme le décrit la responsable du projet, Super galerie est un objet singulier. Elle est née du constat que la plupart des galeries d’expositions sont fermées au public étudiant, le plus souvent ce sont des artistes issus de l’École des Beaux-arts qui y sont représentés. Fort de ce constat, le CROUS de Nantes, et notamment le pôle culture qui a une mission d’accompagnement de projets étudiants et de valorisation de la création étudiante, a voulu mettre en place un outil destiné aux réalisations étudiantes. En effet, tout comme le TU-Nantes, présent sur le campus Tertre, qui permet l’expression des étudiants dans le domaine de la scène, le CROUS a voulu mettre en place un outil d’exposition dans le domaine plastique. Cet outil apparaît comme une expérimentation pour le service «on ne sait pas où on va, comment les étudiant·es vont se l’approprier, si cet objet plaira au public. Chaque étape est une expérience», indique Cindy Belaud.

Super Galerie

Crédit : Collectif VOUS / Adeline Moreau / Quentin Allaert

Super Galerie, « une image dans une image »

La Super Galerie permet de raconter une histoire via l’environnement où elle est placée, de contextualiser l’œuvre dans la réalité. Un projet immobilier n’est pas envisagé aujourd’hui par le CROUS. Cependant, cette mobilité de la Super Galerie s’avère être un atout car elle permet de s’adresser à un large public, de se déplacer dans toutes la ville, au-delà de Nantes, car ce projet n’est pas exclusivement réservé aux nantais·es mais il s’adresse à l’ensemble des étudiants et étudiantes de la région.

Super Galerie, « une chambre étudiante »

La Super Galerie a été pensée par deux collectifs étudiants nantais. Le collectif VOUS et le collectif ScénoT. Concernant la communication, c’est Maison Volcan, un collectif de jeunes graphistes, qui s’en est chargé. Ce collectif propose une communication alternative, participative en faisant directement appel aux usagers comme lors du festival BAM! pour la création du kit graphique de Super Galerie.

Super Galerie Festival BAM

Crédit : Collectif VOUS / Adeline Moreau / Quentin Allaert


Au cours d’un entretien, le collectif Scéno T nous livre sa conception de la Super Galerie :

  • Qui êtes-vous ?

ScénoT est une association de scénographie, de mise en scène et de design. Elle propose de découvrir l’univers de la création par la construction d’objets, d’éléments scéniques ainsi que par la mise en scène. Partant du constat que les études en architecture s’arrêtaient au moment du rendu de projet (planches et maquettes), nous avons été plusieurs à exprimer le souhait d’aller plus loin. C’est de ce besoin que Scéno T a été fondée par six étudiants en architecture en 2012 afin de permettre à ses membres de développer un projet de la conception à la réalisation. Elle est composée d’architectes diplômés mais aussi de scénographes, d’étudiants en architecture et de personnes venant d’horizons variées. L’association ScénoT répond aujourd’hui à de nombreux projets de scénographie, de design et de mise en scène dans la métropole nantaise (Grand T, le TU-Nantes, l’ENSA Nantes, TEDx Centrale Nantes, le CROUS des Pays de la Loire, et bien d’autres).

  • Quel a été votre rôle dans le projet Super Galerie ?

Il s’avère que l’un de nos membres connaissait personnellement Cindy Belaud et son intention de réaliser une structure d’accueil pour les réalisations étudiantes. Elle a donc contacté, naturellement, les membres de ScénoT afin d’organiser son projet. Puis nous avons proposé de nous associer à “collectif VOUS” afin de réaliser conjointement la conception et la réalisation de cette galerie d’art mobile.

  • Pourquoi avez-vous voulu faire partie de ce projet ?

Ce projet nous a intéressé pour deux raisons. La première était la collaboration avec un autre collectif pour la conception et la réalisation d’un objet complexe, afin de partager nos expériences, nos connaissances ainsi que nos méthodes de travail. La seconde fut de s’impliquer dans la démarche de mise en valeur de la mission culturelle du CROUS, que nous-même ne connaissions que très peu (à part les aides aux troupes d’improvisations ou de théâtres dans le cadre du TU-Nantes). Ayant durant nos études bénéficié des aides du CROUS (logement ou restauration) et toujours engagés dans les démarches culturelles du Quartier de la Création notamment, il nous semblait pertinent de nous mobiliser pour mettre en avant cette démarche culturelle qui permettra sans doute d’aider certains étudiants à aller de l’avant dans leurs démarches artistiques.

  • Que représente Super Galerie pour vous ?

C’est une expérience conceptuelle enrichissante, avec notamment des séances à 10 ou 12 mains où les idées fusaient, une expérience de partage mais aussi de nouveaux acquis techniques et méthodologiques. Du point de vue du résultat, il est clair que certains éléments pourraient être mieux pensés cependant nous sommes très fiers du résultat.

  • Votre définition de la Super Galerie ?

Conçu sur une remorque, le projet réinterprète des standards d’une chambre universitaire, qui est un lieu de réflexion et de création pour les étudiant·es, en mettant sans dessus-dessous le mobilier et l’espace pour offrir un accueil contextualisé aux œuvres exposées. L’objet est une hybridation scénographique entre une chambre et une galerie d’exposition. Par un jeu de cloisons amovibles, de mobilier, d’accroches et d’éclairage, la galerie mobile se veut prête à accueillir les réalisations et les performances des étudiant·es.


Super Galerie, un outil aux mains des étudiant·es

Super Galerie a pour but principal de permettre à tous les étudiant et étudiantes d’exposer leurs travaux plastiques, en mettant en avant celles et ceux qui n’ont aucune expérience dans ce domaine, comme c’est le cas de Lucas Gehra qui suite à un concours photo a maintenant la possibilité d’exposer dans la Super Garlerie. C’est pour lui une expérience unique qu’il n’aurait jamais pu avoir sans cet outil.

Ainsi, le choix de l’exposition est fait à l’initiative des artistes ou du CROUS. La première exposition a fait suite à la sortie de résidence de Maison Volcan avec l’exposition SUPER POSITION du 27 septembre au 12 octobre sur le campus Tertre, qui présentait les différentes phases de leur travail sur Super Galerie (brainstorming, conception, recherche plastique, kit graphique). La deuxième exposition était «La gueule pleine de dents» de Clélia Berthier, étudiante en cinquième année de l’École des Beaux-Arts, qui s’est déroulée du 18 octobre au 7 novembre sur la place des érables (île de Nantes). Cette exposition mettait en avant un matériel novateur qu’est la mousse polyuréthane.

Et enfin, à partir du 7 février 2019, une troisième exposition «Bouée» de Camille Bleu-Valentin, diplômé de l’École des Beaux-Arts, aura lieu au cours Cambronne. Cette exposition se penche sur la question des premières vagues migratoires suite à son expérience de mobilité Erasmus en Turquie.

Ainsi, Super Galerie se projette dans une réelle volonté d’accompagner les étudiant·es dans leurs projets artistiques, en mettant en place cette espace novateur, expérimental et futuriste. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Super Galerie exposition Maison Volcan

Crédits : Collectif VOUS / Adeline Moreau / Quentin Allaert

Clara BLONDIAUX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *