L’université de Nantes ramène Mars aux Utopiales 2016

L’Université de Nantes participait cette année au festival international de science-fiction Les Utopiales avec l’atelier « Mars en réalité virtuelle ! ». Les machines, à l’honneur pour cette 17e édition, étaient présentes un peu partout dans la Cité des congrès. Le laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes présentait donc son projet VR2Planets. Mais de quoi s’agit-il ? Nos envoyés spéciaux ont testé pour vous…

15h40, dans les starting block. Nous entrons dans une salle sombre où l’on nous remet des lunettes 3D. Une chercheuse nous invite à nous asseoir entourés de quatre écrans. En face, sur les côtés et sur le sol. Nous activons nos lunettes et nous nous retrouvons dans l’espace, face à la planète Mars. Grâce à une manette de Xbox et en manipulant le petit robot Curiosity, notre guide nous fait visiter plusieurs endroits de la planète : montagne, cratère, glacier…

Se balader au cœur de paysages martiens est impressionnant et la qualité des images est bluffante ! Ce petit robot qui était censé rester trois mois sur la planète rouge a en fait vécu six ans. Il a pu collecter de précieuses informations pour les scientifiques. Après 15 minutes de visite martienne, retour sur Terre. Nous sortons de la salle des planètes plein les yeux.

Les dernières technologies de la réalité virtuelle

François Civet, ingénieur de recherche, nous explique ce projet plus en détail. « Dans le LPG (Laboratoire de Planétologie et Géodynamique, NDLR) nous avons conçu un projet de réalité virtuelle qui nous sert à visualiser les données que l’on acquiert grâce aux sondes en orbites autour de Mars et à la surface de Mars. » Le projet a pour but d’utiliser toutes les informations et notamment les informations 3D qui sont incluses dans les données. «C’est pour cela qu’on a décidé d’utiliser les dernières technologies de la réalité virtuelle, donc les casques de réalité virtuelle et un environnement 3D CAVE (Cave Automatic Virtual Environnent, NDLR) qu’on a créé en laboratoire pour diffuser et expliquer les données martiales. »

vlcsnap-2016-12-14-18h16m39s77

Avec la réalité virtuelle il est possible d’observer « des données orbitales qui sont acquises à 400 kilomètres d’altitude par les sondes en orbites autour de Mars ». La reconstitution du sol martien varie en résolution en fonction des données acquises. Celles-ci sont ensuite « injectées » dans des logiciels permettant d’obtenir une dimension de réalité virtuelle « comme sur le terrain ». François Civet conclut : « depuis un mois, mon travail de recherche est terminé. Je ne suis plus au laboratoire de planétologie, et j’ai créé ma société VR2Planets qui vise à valoriser tout ça. » François Civet et Stéphane Le Mouélic  chercheurs au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes (CNRS / Université de Nantes) ont reçu le prix « Europlanet » 2016 pour leur projet, le 20 octobre dernier à Pasadena en Californie.

Alice Poirier et Théo Celino, étudiants de l’atelier Expression et médias

Pour aller plus loin, cliquez ici 

Theo CELINO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *