Première séance de l’atelier théâtre « De la petite à la grande histoire » avec la compagnie La Réciproque :

Ce lundi 2 octobre, le TU à ouvert les portes de sa salle de répétition pour le premier atelier de théâtre de la saison avec les artistes Marie-Laure Crochant et Jérémy Colas.

Il est 20h15, et la nuit est déjà tombée sur le campus. Le TU semble être endormi. On peut pourtant apercevoir quelques étudiants s’approchant timidement du bâtiment. Accueillis par Guillaume Brochet de l’équipe du TU, c’est une petite quinzaine d’étudiants qui se retrouvent ce soir là, pour participer à leur premier atelier avec la compagnie La Réciproque.

Les artistes sont arrivés, on se déchausse, on range ses affaires dans la loge, et puis on patiente en discutant en attendant l’arrivé des retardataires. Certains étudiants sont venus en duos ou en groupes, d’autres ne connaissant personne tentent un premier contact gêné. L’ambiance est conviviale et un peu comme en suspension, on la sent remplie d’attentes.

L’heure est venue, Marie-Laure rassemble le petit groupe. Pour cette première séance, il y aura beaucoup de « blabla », il va falloir mettre quelques petites choses au clair pour bien démarrer, c’est normal. On s’assoie donc tous en cercle pour discuter quelques instant. Présentation de la compagnie, des artistes, et de quelques règles de bon fonctionnement de l’atelier. Les formalités d’usage terminées, la compagnie présente aux étudiants le projet de leur résidence à l’université ainsi que les prochains rendez-vous à ne surtout pas manquer.

 


Les artistes :

Marie-Laure est comédienne et metteuse en scène. C’est elle qui dirige la compagnie La Réciproque fondée en 2011. Elle a déjà donné des ateliers aux étudiants à Nantes en 2015-2016, et remet le couvert cette année dans le cadre d’une résidence sur la fac de langues et cultures étrangères.

Jérémy Colas est lui aussi comédien et metteur en scène. Il a créé sa propre compagnie Un pas puis l’autre en 2009, et accompagne Marie-Laure ce semestre sur la résidence de la compagnie La Réciproque.

Les deux artistes vont se relayer pendant tout le semestre pour mener l’atelier du lundi soir.


Toujours assit en cercle, la séance démarre par le traditionnel tour de table des prénoms. Avec Marie-Laure, ça s’agrémente de quelques détails en plus. Chacun se présente, donne sa discipline d’études, mais doit aussi dire s’il parle couramment une langue étrangère et s’il joue un instrument de musique. Attention, tous ces talents seront de la matière pour les prochaines séances ! Le projet de « La petite et la grande histoire » c’est aussi de travailler sur le récit de vie et le témoignage au théâtre, de mettre en scène les « héros ordinaires ».

Enfin, on se lève, et on se lance dans quelques petits exercices pour se mettre en jambe. Au passage, quelques premiers conseils sont distillés aux étudiants sur la voix, le regard, ou la marche. Et pour attaquer la réflexion sur le témoignage, Marie-Laure propose un petit exercice d’improvisation sur comment se présenter en un mot et un geste bref. Ces courtes « cartes d’identités » théâtrales sont reprises en chœur par le groupe.

Mais le théâtre, c’est aussi un moyen de faire des rencontres. C’est Angelle, étudiante en philo qui le dit « Ce qui me plait beaucoup dedans c’est d’être avec les autres et de me faire des amis ! » Et c’est pas faux ! L’atelier rassemble des étudiants qui autrement ne se seraient peut être jamais croisés sur le campus. STAPS, biologie, sociologie, informatique, langues, lettre moderne, philosophie, c’est un joyeux mélange d’horizons que l’on peut retrouver à l’atelier théâtre de La Réciproque.

Qu’ils soient de grands passionnés de théâtre ou des néophytes curieux, ces quinze étudiants se retrouveront tous dans l’intimité du TU à la nuit tombée durant tout le premier semestre.

On leur souhaite tout plein de bonheur et on a hâte d’aller voir le fruit de cette aventure théâtrale le 18 décembre.

 

Louise Bernard : étudiante à l’Université de Nantes

Pierre HEMONO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *